Les témoignages

TEMOIGNAGES EDITION 2017

Patrick Massobrio (exposant) :

Fin du Retro Wizard Day 2 et d’un séjour des plus agréables à Liège. Que dire sinon qu’il faut encore féliciter Pascal Gillon et sa super équipe pour cette convention petite par la taille mais très grande par le cœur et la passion qui s’en dégagent. De la très sympathique soirée pré-convention au jour J, vous avez été aux petits soins pour les exposants comme pour les visiteurs et nous vous en remercions beaucoup. J’espère que vous avez atteint les objectifs que vous visiez pour aider l’association Cap 48 et je ne pense pas me tromper en disant déjà que tout le monde a vraiment passé un excellent moment dans une ambiance des plus conviviales. Ce fut aussi une immense joie de revoir Jacques, David, Adam et Svetlana ainsi que faire plein de nouvelles connaissances toutes très sympathiques. Un grand merci aussi à tous les visiteurs qui sont passés sur notre stand, c’est toujours un plaisir de vous rencontrer et d’échanger quelques mots. Pour finir, je te souhaite de tout cœur, Pascal, que ton Retro Wizard Day continue longtemps d’exister et de réunir chaque année à Liège des passionnés autour d’une belle cause.

Cédric Valentin (visiteur)

Bilan de cette deuxième édition du Rétro Wizard Day. Et bien, que du positif ! Un vrai plaisir de croiser les potes, David Didelot, Rigs Mordo, Didier Lefevre, Tom Phénix, Richard Rockatansky,… et beaucoup d’autres. C’était vraiment super, merci à vous 😉 Et bien sûre, un grand merci à Pascal Gillon, ainsi que tous les bénévoles pour cette très belle organisation. Lendemain de la veille, et déjà tout nostalgique, on croise donc les doigts pour une prochaine édition. En tout cas, une nouvelle fois: MERCI ! 😀

Maddy (bénévole)

Même si aujourd’hui, je suis au bout de ma vie 💤, ce WE RetroWizarDien fût magnifique, exceptionnel, formidable et j’en passe. Revoir les amis venus de toutes parts, faire de nouvelles rencontres, partager des moments agréables et le tout pour une bonne cause, on ne peut que féliciter Pascal Gillon d’avoir mis ce projet sur pieds. Merci à Richard Rockatansky, Corinne Philippe, Patrice Rozet, Eric Draven, Patrick Massobrio, Damien Taymans, Quentin Meignant, Alan Deprez, Christophe Mavroudis, Vee Honoré, et tous les autres de croire en cette convention et de répondre présents afin que perdure cet événement ❤️

Corinne Philippe (exposante)

Bien rentrés de cette seconde édition du Retro Wizard Day avec des souvenirs plein la tête ! Déjà un grand, très grand, immense merci à Pascal Gillon, Jacques Coupienne, Concetta Cittadino, Marie Claire, Svetlana Lev, Adam Korman et à tous les bénévoles qui font de ce salon une belle réussite ! Merci pour votre accueil chaleureux et votre joie de vivre ! La soirée du samedi était vraiment mémorable et la journée du dimanche ne l’était pas moins ! Un week-end magique et hors du temps ! Découvrir des stands variés qui recèlent souvent des pépites, revoir ses amis de longue date (une grosse pensée pour ceux qui n’ont pas pu être présents), en rencontrer de nouveaux, partager des discussions passionnées et passionnantes, déconner, rire, le tout dans une ambiance décontractée et amicale, pour moi, ça n’a pas de prix ! Vivement la prochaine édition !! Surtout gardez cet esprit convivial (mais pour ça, je sais qu’on peut vous faire confiance 😉 !! Enfin bref, merci avec un grand M !! <3 <3 Vive le Retro Wizard Day !!

Vee Honoré (visiteuse)

RWD c est termine, un week end magique qui m a permis de rencontrer la super romanciere Corinne Philippe et son cher mari Patrice Rozet. Merci a Pascal Gillon, a sa famille, a Adam Korman, Svetlana Lev, Jacques Coupienne, a tous les benevoles qui nous ont fait partager cette belle convention du coeur. De belles et sympathiques rencontres, Patrick Nadjar, Luis Alcaide, Christophe Lepetit et sa cousine Sophie, Pascal Françaix et son adorable moitie, les realisateurs de la soiree Pre-convention, le public qui a ete formidable et empathique, et tous ceux que j ai oublie de citer. Longue Vee au RWD.,

Eddy Generet (exposant)

Le Bouquinophage était présent à la deuxième édition du rétro wizard day 
Excellente organisation , merci à Pascal Gillon et toute son équipe 

Nicolas Demaret (exposant)

Hier à la THE RETRO WIZARD DAY avec papa ( Marc Jeanmart ) merci à l organisation Pascal Gillon et ses bénévoles c était parfait ! Vivement l année prochaine.

Thierry Papy (exposant)

Bien rentré du « The Retro Wizard Day » 2éme édition ! Super journée ! Bravo à Pascal Gillon et toute son équipe de bénévoles ! Super boulot les amis ! Merci à tous les visiteurs, encore beaucoup de belles rencontres cette année, votre passion et votre bonne humeur ont illuminé notre journée !

Golden Toys (exposant)

Excellent salon !!! Un team super et de belles rencontres ! On y sera l’année prochaine 😎  C’était top, super organisation. Et bonne ambiance. Bref, on s’est bien amusés merci à vous !

Fabian Drianne (visiteur)

On y trouve tout ce qu’un amateur du genre espère y trouver…….. et pas que du point de vue matérialiste….. tout est dis……… à l’année prochaine ,-)

Daniel Prete (visiteur)

Merci pour cette deuxième édition encore meilleure que la première !!

Manon Elisabeth d’Ombremont

De retour de THE RETRO WIZARD DAY, un évènement extraordinaire et surprenant dans la région liégeoise ! Un grand merci à l’équipe organisatrice et aux bénévoles pour ce travail effectué et bravo pour cette réussite. J’espère pouvoir y retourner l’année prochaine ♥
Merci à tous les gens qui sont venus me rencontrer exprès et à ceux qui sont venus me découvrir. Au final, ça a été un week-end extrêmement enrichissant, j’ai du mal à me dire que demain, je vais pouvoir dormir :3Mais que je ne vais voir personne ‘.’ Je vous montre demain une photo d’un nouveau copain de L’atelier du chat noir qui a rejoint ma chambre. Il est magnifique et quelle surprise de recroiser ma prof de dessin que j’avais en secondaire ! Le monde est petit 🙂 

Thomas Midrez‎ (animateur Troll)

Et hop ! Je me fais le porte-parole de la Puck Company pour remercier vraiment très chaleureusement toute l’équipe des maîtres et esclaves (aussi nommés organisateurs et bénévoles) qui nous a accueilli avec sympathie, sourires et professionnalisme.
De notre point de vue de troll, ce fût un festival au top, un public très réceptif qui n’hésite pas à marcher dans nos conn… bêtises et, je le dis encore une fois, des bénévoles parfaits (dédicace à Aurélie, Maria et la présentatrice tombola dont j’ai honteusement oublié le nom qui nous ont supporté plus que de raison. Si vous n’entendez plus rien aujourd’hui, paniquez pas, ça devrait revenir. Nous on a la voix déjà remise, donc on peut recommencer quand vous voulez !)

Sur ce, on vous dit à l’année prochaine (enfin, on espère, si vous voulez bien de nous !)

Thomas
Pour la Puck Company

Puck Company

Hier, vous aurez donc pu croiser (ou subir) Grabouille et Karnak, les deux trolls les plus bavards qu’on ait jamais vu ! Dès lors qu’ils ont compris comment on faisair pour causer, plus moyen de les arrêter !
Y a bien la chanson qui dit «Donnez-lui quelque chose à manger ou quelqu’un à embrasser» mais même en mangeant, ça marchait pas (c’était même pire. Vous avez déjà été arrosé par un canon à confettis ? Pareil, mais avec des bouts de sandouiche.)
Et personne ne s’est dévoué pour les embrasser.

Sinon, que vous dire d’autre ? Qu’on a vendu ces deux trolls, qu’ils ont hurlé les noms des gagnants de tombola et que du coup personne n’osait venir et que franchement, le retro wizard day, c’était top.
On espère y retourner l’an prochain (et distribuer des bouchons d’oreilles aux gens. En prévention.)

Kimari Cosplay (exposante) 

Ma première expérience en tant que stand solo avait été un désastre à Tilff pour plusieurs raisons… Et bien je suis plus que ravie de celle que j’ai eue ce dimanche à la THE RETRO WIZARD DAY! J’étais franchement bien placée, une coéquipière géniale Blackycorne, une organisation chouette, pas mal de visiteurs. J’ai été agréablement surprise par l’intérêt que les gens ont apporté à l’exposition des costumes, de demander des explications… Il y avait une ambiance décontractée, sans prise de tête. J’ai pu faire des rencontres, revoir des amis, parler de Fukumi Expo 🙂 Que du bonheur!

Christophe Haye (exposant)

j’ai passé une excellente journée (mon fils également) tant au point de vue ambiance et ventes je reviendrai l’année prochaine sans hésiter ! je souhaite une longue vie à ton salon à bientot

Quel bonheur cette journée en Belgique pour ce nouveau rendez-vous immanquable que constitue pour les fans de cinéma le Retro Wizard Day ! Je me considère vraiment chanceux d’avoir pu évoluer parmi les hautes sphères de la communauté cinéphile tout au long de ce dimanche 8 octobre.

Eric Palumbo (exposant)

Merci et bravo à Pascal Gillon, le maître d’oeuvre de cette magnifique célébration du genre, (bien) entouré de Svetlana Lev qui fut également la charmante animatrice de cette journée (merci pour le coup de pouce à mon arrivée 😉 ) , Adam Korman (reposé ? 😉 ), Jacques Coupienne (ce fut trop court Jacques, bien trop court ! 🙂 ) ainsi que toute l’équipe bénévole qui a accompli un travail aussi dantesque que formidable !

J’en profite pour saluer de nouveau les amis que j’ai eu le plaisir de retrouver, soit (et sans ordre de préférence) David Didelot (la frustration ultime d’être à 3 mètres de toi et d’avoir presque eu le sentiment de te louper!), Rigs Mordo (merci pour les conseils, « il est bon ! il est bon ! » 😉 ) et Jerôme Ballay (pareil pour vous les gars !) , Patrice et Romuald d’Uncut Movies (j’étais ravi de vous avoir comme voisins de table, merci pour ces échanges et votre gentillesse aussi extrême que peuvent l’être certains de vos films !) , Christophe Lepetit, Mélodie Scagnoli et Franck Blood (alors vous me l’envoyez ce trailer ? 😛 ), Stephanie Magnette-Simons (ravi de t’avoir enfin rencontrée « pour de vrai » !), Tom Phénix, Audrey Jeamart et Gabriel Carton (je veux voir les vidéos !! 😀 ).

Mais outre les chouettes retrouvailles, cette journée fut aussi le théâtre de chouettes rencontres, et je salue donc Didier Lefevre (chouette surprise de se découvrir outre la même passion, le même métier 😉 ), Richard Rockatansky (wow ! what a shop !!!), Patrick Massobrio (tu fais un travail formidable, bravo !), Sandy Foulon (Ultra Gore powaaaa !), Corinne Philippe(faire tous ces kilomètres pour se voir et réaliser ensuite qu’une heure trente à peine sépare nos demeures, ça c’est fait ! ) 😀

Toutes mes excuses à celles et ceux que j’ai peut-être oublié, you know who you are !

Merci donc à vous toutes et tous d’avoir créé ou contribué à cette grande fête dont cette deuxième édition s’est avérée en tous points réussie. Nul n’est besoin de vous préciser que je reviendrai l’année prochaine ! (en fait si, je viens de le faire..).

Affectueusement gore,
Eric

Mario Cos (visiteur)

Cette deuxième édition fut aussi réussie que la première. La bonne ambiance était toujours présente et les Trolls y sont pour quelque chose, bravo à eux. Ma fille les a un peu apprivoisés et voulait qu’on les ramène à la maison. Lol. Le RWD est vraiment la convention qui réuni les vrais passionnés. Continuez comme ça et vivement l’année prochaine.

Luis Alcaide (visiteur)

Avant, on avait une convention incontournable. Maintenant, on en a deux! Bravo les mecs!

Uncut Movies (exposant)

Un grand merci à toutes celles et ceux qui sont venus à notre rencontre sur notre stand lors de la deuxième édition du Retro Wizard Day !

C’est toujours un immense plaisir pour nous que de retrouver tous ceux qui nous soutiennent et de pouvoir échanger ensemble sur notre passion commune.

Du haut de sa deuxième édition la convention The Retro Wizard Day s’avère déjà être un des évènements incontournables de l’année à ne manquer sous aucun prétexte. Si vous avez loupé ça cette année vous savez ce qu’il vous restera à faire l’année prochaine !

Didier Lefevre (exposant)

C’était mon premier « retro wizard day  » et je me suis régalé (et je ne parle pas que du boulet liégeois !) : organisation aux petits oignons, accueil chaleureux (Jacques qui m’aide à décharger mes lourds cartons), courts métrages aussi divers que merveilleux (bluffé par Révolutions, j’en recauserai plus longuement par ailleurs, intrigué par La Quatrième Nuit..), Tom en driver talentueux malgré un GPS farceur, fous rires et conversations endiablées avec les amis (Laurent, Rigs, David, Jerôme, Tom), retrouvailles toujours appréciées avec Pascal, Melie, Alan (et sa marraine), Gregory, Patrice, Corinne, la bande de Boulevard du cinoche, Lucas, Romuald , Gabriel Audrey et premiers rencontres savoureuses avec Lemmy, Russ, Richard, Joffrey, les frangins Leroux, Vincent Movie Z et j’en oublie certainement ! Cédric, Adam Korman Christophe Lepetit….et d’autres encore !
Merci à tous d’être passés au stand, de m’avoir allégé en Médusa et d’avoir fait de cette journée une réussite !
Enfin, comment terminer sans souligner l’immense dévouement de Pascal pour cette journée, un mec admirable d’une humilité qui force l’admiration, qui s’enquiert régulièrement de vous, qui cherche à satisfaire tout le monde, qui distribue les sourires et les mots amicaux sans faillir malgré la fatigue et la lourdeur de l’investissement. Plus qu’un homme orchestre, Pascal est une personne remarquable. Merci pour tout mon gars !

Augustin Meunier (exposant)

La première édition ayant été le succès que l’on sait, c’était avec l’impatience d’un gosse de 12 ans assis devant son premier porno que nous attendions notre deuxième virée au Retro Wizard Day, toujours situé à Liège. Si la ville n’est ni la capitale de la Belgique, ni celle de Wallonie, elle commence dans tous les cas à peser son poids sur l’échiquier du fantastique local. Et puisque le maître-mot de l’évènement semble être « partage », ben on va gentiment distribuer quelques souvenirs, anecdotes, et expliquer pourquoi ce RWD mérite bien que vous appreniez à causer le wallon.

Il y a de ces mecs que même une fatigue intense ne semble pouvoir trainer sous la couette. Pascal Gillon est de cette race d’hommes de fer, de ces true warriors épuisés par une première édition aussi réussie pour le festivalier que compliquée pour l’organisateur. Car comme pour toutes les premières fois, on apprend ses gammes, on essuie ses premières chutes de bébé et l’on a les noix qui font des claquettes rien qu’à l’idée que le fiasco vienne frapper à la porte : autant dire que tout est réuni pour pisser des caillots pendant quelques mois. De quoi donner l’envie de reposer hallebardes et lances à l’armurerie… si ce n’est à un Liégeois resserrant sa poigne sur boucliers et épées, pour mieux repartir au front. Pas pour la gloire, pas pour planter son blason au sommet de la colline – le Mister Gillon étant au contraire de ces mecs préférant la froideur de l’ombre à la cuisson de la lumière – mais plutôt pour faire plaisir. Aux fans du cinoche fantastique/SF/horreur, qui verront là une bonne occasion de faire claquer le verre et renverser un peu de bière au bar, entre quelques achats bien sentis, mais aussi et surtout aux abandonnés du destin. Ainsi, si Pascal s’alliait au Télévie lors de la première édition, en vue d’essayer de couper les pattes de ce foutu crabe, c’est cette fois à Cap48, organisation fondée pour aider les personnes handicapées, que tous les bénéfices seront reversés. Une Mère Thérésa en devenir, le mec ? Avec l’état d’esprit d’une Killer Nun ou de la nonne fantôme de Conjuring 2, alors ! Car plutôt que de distribuer des bibles et tenter de nous faire avaler qu’un beau jour une rombière a craché le sauveur du monde sous les yeux émus d’un âne et d’un bœuf, et ce alors qu’elle n’avait soi-disant jamais pris de coup de piston, le Gillon ouvre la porte des enfers et laisse s’échapper le cirque des freaks. Et nous, quand on nous dit que le curé est renvoyé à coups de fouets pour laisser place à des chasseurs de fantômes, que les hosties sont remplacées par des burgers et qu’au sang du Christ (du vin de chez Lidl, ouais) on préfère la bière fraîche, on a plutôt tendance à faire le déplacement. Oubliez le gospel et les alléluias, ça va roter sévère et rigoler grassement, voire même chier dans la sacristie !

En bonne princesse que je suis (j’ai le cheveu peu soyeux, mais je fais ce que je peux), j’attends le samedi après-midi que mon carrosse arrive, piloté par mon prince charmant Laurent le Fanzinophile, gérant du blog du même nom, que vous avez tous dans vos favoris. Vu que le gaillard m’amène quelques VHS bien velues sous les aisselles (avec en vrac et sans tout citer du Godzilla contre HedoraLe Lac de DraculaDans les griffes du Loup GarouSatan’s SchoolLa Clinique des TénèbresSOS Maison Hantée… une programmation à la TF1 quoi), on traine un peu dans la crypte toxique, mon cerbère Jorge (en fait un simple chaton rouquemoute) en profitant pour faire le tri dans les cassettes pour mieux aller se caler dans les sacs du Fanzinophile. Un vrai démon, comme vous pouvez l’imaginer. Après, on se met en route, on récupère notre chambre d’hôtel et on attend que 16h arrive, Laurent ayant un rendez-vous intime avec une jeune demoiselle de plus de 70 piges, venue lui acheter une guitare. Séduit, le mangeur de zines tentera bien de lui refaire le cordage, mais tout son charme ne suffira pas à trainer cette dame d’un âge vénérable jusqu’à sa couchette. Michelle, si tu nous lis, sache qu’il y a à Mons quelqu’un qui pense fort à toi et regrette sans doute de ne pas t’avoir montré ses talents de compositeurs de slows… Bah, ça sera pour la prochaine fois Laurent, quand tu revendras ton triangle à Mamie Tromblon dans l’espoir qu’elle te montre le sien. Reste que le Fanzinophile n’a pas trop le temps de faire le joli-cœur puisque l’on doit installer tout son matos dans la salle de Chénée, où se tiendra l’évènement du lendemain. On se trimballe donc quelques caisses de bananes Chiquita renfermant en vérité des bandes magnétiques débordant de pros du kung-fu mécontents, de sadiques traquant le top model au rasoir, de soldats décérébrés sortant la sulfateuse et autres joyeusetés bis. D’ailleurs, preuve que cette relique du passé qu’est la VHS a toujours la cote auprès du public, de nombreux passants s’arrêteront pour en acheter, au point qu’elles partiront mieux que les DVD ou Blu-Ray présents sur le stand ! Elle a beau être morte, elle bouge toujours, notre bonne vieille K7… On s’installe, on s’installe, mais on retrouve surtout les quelques amis déjà présents, eux aussi venus planter leur marchandise en vue de la ruée du lendemain. Mais pas encore de convention en ce samedi 7, la soirée étant consacrée à la découverte de courts-métrages.

C’est donc à La Zone qu’est donné le rendez-vous, une petite salle où seront donc diffusés le teaser d’un prometteur Caducea renvoyant aux contes noirs de Del Toro, le thriller/dramatique Le Hibou, l’excellent et spatial La Quatrième Nuit, le joyeusement et génialement gore Révolution et le nettement plus coquin Cruelle est la Nuit. Il y en avait donc pour tous les goûts, que vous soyez portés sur les anniversaires tournant mal, les partouzes ne filant pas bien meilleur, les soirées à se demander si un alien n’est pas venu vous léchouiller les pieds ou les gros délires à mi-chemin entre Robocop et Street Trash. Bien évidemment, réalisateurs (ou réalisatrice) et comédiens furent conviés, l’occasion dorée de rencontrer enfin quelques potes jusque-là résumés à quelques messages sur l’épiderme blanc et bleu de Facebook. Soit le poto Joffrey Schmidt, dont le Révolutioncartonna auprès de l’audience et lui apporta un succès mérité cent fois, et Stéphane Leroux et sa petite famille (big up à Ingrid !). Je connaissais déjà le frangin Vincent, qu’il me tardait de revoir en compagnie de sa gentille Delphine ; je pus me rendre compte que le Vince n’est pas le seul à être d’une gentillesse absolue, le Steph étant tout aussi attachant. D’ailleurs, bien triste moment que celui du détachement le lendemain… En espérant vous revoir vite, vous et Joffrey ! Et pour ceux qui n’en avaient pas encore assez avec ces quatre courts et le trailer de celui de Mister Mavroudis – également organisateur/présentateur de la soirée avec un Adam Korman que je suis toujours content de croiser en compagnie de sa Svetlana – était diffusé un film surprise, en vérité le Braindeadde Peter Jackson, histoire de finir la soirée dans les viscères et le vieux pus. On a vu pire choix, c’est un fait, mais avec les aminches on préfèrera tout de même aller se remplir la panse. C’est qu’il est déjà pas loin de 21h et on n’a encore rien avalé, il est donc temps de voir si les Français sauront tenir le légendaire boulet liégeois. L’occasion de se retrouver en famille, entre frères de sang, et de passer la soirée avec le prince Laurent, le brother for life Jérôme de Ze Curious Goods, son épouse que j’étais ravi d’enfin rencontrer, David le Vidéotopsieur que l’on voudrait croiser chaque jour, la force tranquille et apaisante qu’est Didier de Médusa et un Tom de The Monsters Squad toujours adorable en toutes circonstances. Difficile de foirer une soirée avec pareille compagnie, et après le resto nous continuâmes la discu jusqu’à pas d’heure dans le hall de notre hôtel, refaisant le monde à notre sauce. C’est-à-dire piquante ! Presque dommage que l’on doive dormir et récupérer des forces, mais on sait que la journée du lendemain sera riche alors mieux vaut retourner dans nos quartiers privés pour baver sur nos oreillers…

On n’est ptet pas des militaires se dressant d’une traite lorsque leur instructeur vient leur hurler dans les cages à miel, mais lorsque le chant du coq résonne, on ne se fait pas prier pour se lustrer les caries, se tremper le fion dans la baignoire, avaler le petit dej’ ensembles en y allant de nouvelles anecdotes (du genre « Sophie Marceau a du sperme entre les dents »), histoire d’être prêts à attaquer le tant attendu 8 octobre. Celui dont on cause par messages privés interposés depuis des mois, celui pour lequel on économise un peu depuis des semaines, celui pour lequel on a fait cartons et valises en espérant croiser un max de monde. A ce niveau, aucune chance de se louper d’ailleurs, le bouche à oreille ayant fait son œuvre, attirant de plus en plus d’amoureux du fantastique dans l’antre du sorcier rétro. Parmi les festivaliers, bien sûr, et l’on recroisera quelques compagnons de route que l’on retrouve toujours avec la joie d’un gosse à Noël (Sandy, les Scopophiles Audrey et Gabriel, Daniel, Manuel, Alan,…) tout en accueillant de nouveaux-venus ayant loupé la première édition, comme une partie de la grande équipe du Boulevard du Cinéma que sont les potos Luis, Patrick et Christian. Belle surprise aussi de tomber sur Lemmy de Film reel from Outer Space, venu passer le bonjour avec sa dulcinée, et ce sans prévenir ! Bien sûr, on rencontre de nouvelles têtes, et que me pardonnent ceux dont j’ai oublié les noms : le mega-guy Cédric Valentin et sa petite famille, Christian et ses belles références musicales (grindgore forever !), Gregory, Ruben, Vincent, Raphael, Stéphanie, Christophe et tous les autres, ce fut cool d’échanger avec vous !

Niveau exposants, que du beau monde également. Inutile de rappeler la présence de David Didelot, venu répandre la bonne parole bis à travers ses Vidéotopsie ou son livre sur Bruno Mattei, son stand n’étant d’ailleurs plus à présenter puisqu’aussi indispensable que celui de Didier Lefèvre, pour sa part venu avec sa nouvelle et grosse livraison : un Médusa 28 de 250 pages environ. Autant dire que ses acquéreurs en auront pour un bon moment avant d’en arriver à la dernière page ! Dans le même genre, aucune chance de jouer les étonnés en tombant sur les goreux fous d’Uncut Movies, toujours de sérieux prétendants au titre de mecs les plus charmants de l’univers connu. De vieux habitués ayant déjà leur petit parterre de réservé que sont également Gino et Léon-Paul de Zeno Pictures, venus alimenter leur petit monde en DVD bien trash. Mais vous connaissez la maison flamande, depuis le temps… Vous connaissez peut-être moins la boutique de l’ami Richard Duquet, et vous avez bien tort, car le Belge nous a monté un véritable « couloir de la mort » : faisant toute la longueur de la salle, son stand dégueulait de films, principalement d’horreur évidemment. Coffrets allemands ultra-rare et donc plus collector que le prépuce de Macron, galettes désormais difficilement trouvables mais ici affichées à des prix défiant toute concurrence, petits prix sur les Blu-Ray, toutes les nouveautés des éditeurs,… Et tout cela avec le sourire d’une famille accueillante et toujours ravie de causer cinoche et bandes méconnues, Richard étant venu avec sa jolie tribu. Bref, c’est un peu LE stand DVD et pour en faire le tour, mieux vaut prévoir une bonne partie de votre journée ! Des gens bien, tout simplement. Belle collec’ aussi chez les sympathiques gaillards de chez Oh My Gore, qui disposaient en outre d’une sacrée galerie de photos officielles de bisseries improbables. Après, on cause, horreur, chauves-souris, zombies à la mâchoire arrachée et giant monsters dégueulant de la bile toxique parce que c’est un peu notre dada, mais il n’y avait bien évidemment pas que ça et les allergiques aux abats moisis du bis trouvèrent leur bonheur ailleurs. De nombreux stands de figurines, de mangas (Le Bouquinophage), de romans (les copain et copine Eric Palumbo et Corinne Philippe y présentaient leurs œuvres), de cartes de collection, d’ustensiles Star Wars ou Ghostbusters (avec bonne d’arcade incluse !), de livres-docus sur le Punisher selon Lundgren (big up à l’ami Jérémie Damoiseau, que je fus là encore tout happy de croiser !), ateliers de maquillages (si vous vouliez savoir comment on fait des tétons pointus…), d’autres vous permettant de jouer à des jeux de société (parfait pour planter vos marmots quelque-part pendant que vous filez acheter du porno chez Zeno !), les « prozines » de chez Cinémagfantastique, Pascal Francaix et ses essais sur le cinéma qui charcle,… Bref, que vous cherchiez la baguette magique d’Harry Potter pour vous gratter la raie du cul ou des cartes Magic pour vous curer les dents après une bonne omelette aux champignons, vous aviez toutes les chances de trouver votre bonheur. Deux fois plus de chances que l’année passée, même !

Car Pascal voyait double cette année, se laissant aller à avoir deux salles pour ses festivités, la demande d’exposants allant de manière croissante et permettant donc de multiplier par deux le bonheur. Alors oui, la salle était placée à l’arrière du site et il fallait donc jouer les curieux et passer par derrière pour découvrir la seconde. Et ouais, certains exposants râlaient car, comme de juste, moins de monde passait au-dessus qu’en-dessous, puisque la première était près du bar et donc dans l’entrée. Et certains pouvaient se demander pourquoi était fermé l’accès aux escaliers permettant de faire le lien entre les deux étages, la raison en étant simple : il fallait passer par des couloirs à moitié délabrés, exigus, par des douches et plusieurs pièces pas loin d’être labyrinthiques. J’en sais quelque-chose, j’ai traversé les lieux pour faire mon boulot de juré pour le concours de cosplay. Car oui, en véritable expert de la mode et en grand maître du dé à coudre, je fus bien évidemment sollicité pour juger du travail des autres, pour scruter les fils qui pendent et dès lors renvoyer à la machine à coudre les mauvais élèves. Et comme il y avait une section enfants, il était bien difficile de résister à la tentation de faire pleurer les plus petits et récolter leurs larmes dans des bouteilles Evian… Je blague, évidemment, et moi et mes collègues jurés, mon pote Killian Ducquet (oui le fils du maître du corridor of death) et la sympathique Laetitia, tentâmes d’être les plus justes possibles et de ne froisser personne, d’autant que tous les costumes des adultes étaient particulièrement réussis. Même si évidemment, lors d’un concours, ben ya des gagnants et des perdants, et donc des contents et des déçus, mais tel est le game les gars et on a fait de notre mieux pour être objectifs. Et ce même si en voyant une jeune Harley Quinn de 7-8 ans, dans un short de la taille d’un gant de toilette, on se demandait si tout cela était toujours bien sain. Reste que l’expérience est globalement amusante, que tous furent des plus méritants et prouvèrent leurs talents de fins tailleurs.

Pas le temps d’assister à la remise des cadeaux jusqu’à sa fin, les gagnants obtenant bien évidemment des sacs avec quelques présents, un stand m’attendant. Car cette année, je passe de l’autre côté du miroir, et d’acheteur (ce que je suis resté tout de même, car on ne se refait pas) je deviens vendeur pour écouler les quelques exemplaires de Black Lagoon que Jérôme et moi avons posés sur la table pour l’occasion. On ne remerciera d’ailleurs jamais assez ceux qui sont venus nous donner leurs impressions et encouragements, passés nous demander des nouvelles d’un numéro 2 et nous ont donné de la force pour quinze ans ! Big thanks à vous tous, les gars et les garces ! Et big thanks aussi et surtout à Pascal et à toute son équipe (bisou baveux à Marie et Laurent) pour l’organisation impeccable et la bienveillance de tous les instants qui découlent du Retro Wizard Day : on ne manque de rien, on a toujours quelqu’un pour répondre à une question et l’on se plie en quatre pour nos petits derches. Rien à redire donc, et plutôt qu’à une froide entreprise visant à nous bombarder des crochets dans les poches, on a la sensation que le Pascal tente plutôt d’étendre sa famille, de faire rêver les autres au prix de son sommeil et de sa santé (car on le sait, pareil évènement, c’est bien évidemment du stress par pack de six pour les pauvres plantés dans les coulisses). Du frottage de glands entre Bisounours, comme ne manqueront pas de le faire remarquer certains ? Non, juste l’envie de pointer du doigt une personne désintéressée, traçant vers le soleil pour la bonne cause et non dans l’espoir de voir son ombre gonfler en même temps que son égo. Et s’il est bien une force dont profite le Retro Wizard Day, c’est bien de la modestie de son géniteur, d’ailleurs catapulté, le temps de quelques heures, dans la salopette d’un bon papy observant du coin de l’œil ses enfants en train de s’amuser. Autant dire que l’on a hâte qu’il puisse nous voir à nouveau faire les gosses dans son parterre l’année prochaine…

JEROME BALLAY (exposant)

Le 8 octobre dernier se tenait donc dans la douce ville de Liège le second Retro Wizard Day, convention ciné/comics/manga/etc… en passe de sérieusement concurrencer le fameux Bloody Weekend Audincourtois. N’ayant pu assister à la première édition je m’étais sérieusement fait pourrir par l’organisateur du festoche, le pourtant ultra-sympathique Pascal Gillon, lequel s’apprêtait à balancer sur la toile des montages photos de ma personne en train de trinquer avec Macron si je refusais de débouler cette fois-ci en Belgique. Connaissant le lascar il ne valait mieux pas prendre de risques (je plaisante, Pascal est une crème).

Après huit bonnes heures de route me voilà donc en terre liégeoise avec Madame pour une soirée pré-convention qui se tenait dans la salle de spectacle nommée « La Zone ». Rapidement je retrouve avec une joie indescriptible tous les copains bisseux : mon frangin et partenaire aquaphile Rigs Mordo (alias ze human machine who never sleeps), Mister Videotopsie David Didelot (toujours aussi furax envers Tarantino pour avoir plagié sans vergogne le travail de Bruno Mattei), le papa ours du fanzinat Didier Lefèvre qui avait ramené pour l’occasion l’énooooorme dernier numéro de Medusa, le Fanzinophile au grand cœur Laurent Faiella et l’un des ténors de l’excellent site Monster Squad, le poto Tom Phénix. Même si cela ne faisait que quelques mois qu’on ne s’était pas revus « en vrai », on avait l’impression de s’être quittés depuis une éternité. Ensemble nous assistons à la projection de quatre courts-métrages tout spécialement sélectionnés pour l’occasion : Le Hibou de Laetitia Arquembourg avec l’actrice Vee Honoré en nouvelle quinquagénaire sur le point de sérieusement péter un câble, La Quatrième Nuit de Vincent et Stéphane Leroux, belle et délicieuse fable onirique sur fond d’enlèvement extra-terrestre, le tonitruant Revolution de Joffrey Schmitt, véritable déclaration d’amour au cinéma d’exploitation des années 80 (voir chronique sur ce même blog) et Cruelle Est La Nuit d’Alan Deprez avec ses trois activistes complètement fêlés qui s’en vont traquer un politicien véreux en pleine partouze échangiste (violence, sexe, gore… que demander de plus ?). Ambiance de feu et véritable déchaînement d’applaudissements viennent ponctuer la séance, le summum de cette folie jubilatoire ayant été certainement atteint après le passage de Revolution qui visiblement faisait l’unanimité. Occasion rêvée de pouvoir enfin discuter face à face avec son réalisateur et lui demander comment il avait pu accoucher tout seul d’une œuvre aussi bandante et aussi bien foutue. Honte à vous si vous ne l’avez toujours pas vue et honte à tous ceux qui la refuse dans leurs soi-disant festivals de courts-métrages ! Le sieur Schmitt est un gars en or et mérite bien mieux que ça ! Honte aussi de boycotter la réalisation d’autres « gars en or » : les frères Leroux. Difficile de trouver plus gentils, vous pouvez me croire. Leur immense talent mériterait vraiment d’être reconnu à sa juste valeur, et si vous les connaissiez vous aussi vous sauriez que mes propos ne tiennent nullement du banal cirage de pompes.

La soirée se poursuit avec la diffusion sur grand écran du cultissime Braindead de Peter Jackson, mais l’appel du ventre ayant pris le dessus nous décidons de nous éclipser pour refaire le monde au resto du coin. Et comme ce genre de discussion se prolonge toujours tard dans la nuit, il faut se faire violence pour lâcher prise et regagner nos chambres d’hôtel. Je tente bien de parcourir à bout de bras le dernier Medusa allongé sur ma couche mais celui-ci m’échappant des mains, m’assomme jusqu’au petit matin. A lire sur un lutrin donc.

Dimanche matin, Centre Culturel de Chenée, ouverture à 10h00 d’un Retro Wizard Day qui s’étale sur deux immenses salles. Des exposants à foison, du DVD, des goodies, des auteurs, des acteurs, des cosplayers et nous-mêmes, tous installés à nos tables respectives afin de présenter le matos que nous avions ramené. Rigs et ma pomme présentons l’ultime micro-tirage de notre fanzine Black Lagoon, même si au final nous avons passé plus de temps à papoter à droite et à gauche, laissant la charge du stand à Tata Jack. Il faut dire que ce genre d’événement est l’occasion ou jamais de rencontrer à la fois nos lecteurs (big thanx à Ruben, Vincent, Lucas, Stéphanie et tous les autres) mais aussi de retrouver d’autres personnes chères à notre cœur : Romuald et Patrice le duo d’enfer d’Uncut Movies, le romancier tatoué Eric Palumbo (Les Ténèbres de l’Aube que je ne cesserai jamais de recommander chaudement), Richard Duquet et son étal démentiel de galettes numériques en tous genres, Lemmy Lemonhead, Luis, Patrick et Christian du Boulevard du Cinéma, etc… etc… Un panard d’enfer !

Il y a surtout ceux que l’on n’espérait pas. Petertaste, pilier incontestable de la blogosphère et maître chevronné en traduction de péloches improbables vient me serrer la pogne ! Si je m’étais attendu à ça ! Autour d’une bonne bière (la prochaine tournée est pour moi mon pote !) nous nous remémorons les films sur lesquels nous avons travaillé, du plus recommandable à la plus sinistre des daubes. Sans parler du temps passé à essayer de décrypter tel ou tel dialogue. Que de souvenirs !

Et pendant que le sieur Mordo partait jouer les tyrans en tant que membre du jury cosplay (T’étais en stormtrooper, t’avais perdu d’avance), je lâche encore une fois mon stand pour aller glaner quelques revues de presse made in Empire auprès de la charmante Hélène Merrick, sympathique « fille de Starfix » et de quoi nourrir mon lecteur DVD/BR chez les dangereux comparses d’Uncut et le sieur Richard. Dangereux pour mon portefeuille j’entends bien.

Quand vient l’heure de quitter tout ce beau monde on en a gros comme dirait Perceval, on remblaye tout son matos dans le coffre de la bagnole en se disant que la journée est passée bien trop vite à notre gout. Comme le Bloody Weekend, le Retro Wizard Day s’est imposé à son tour comme un lieu unique de rendez-vous pour tous les passionnés du genre. Une bouffée d’air frais au milieu du train-train quotidien. Une occasion inespérée de se retrouver entre potes et de laisser de coté pour un temps les Facebooks et autres Messengers qui pallient au fait que nous habitons tous loin les uns des autres. A l’heure où je tape ces lignes, ces mecs-là me manquent déjà énormément. Pour ça et pour tout le reste, merci Pascal ! Tu as bien fait de me faire chanter pour venir à ta convention ! ;

Alors si vous aussi vous avez l’occasion l’année prochaine d’aller faire un tour à Liège n’hésitez pas à venir au RWD. Non seulement c’est pour la bonne cause (l’ensemble des bénéfices a été reversé à CAP 48, organisation belge permettant de récolter des fonds à destination des personnes handicapées) mais c’est aussi parfait pour vous rebooster jusqu’au prochain événement du même acabit.

See you next year comme qui dirait !


TEMOIGNAGES EDITION 2016

Léon, exposant (Impec Livres) :14590400_10209025398304906_1056601895523570650_n

J’ai effectué un voyage à l’étranger dès après le Retro Wizard Day et je découvre aujourd’hui tous les commentaires élogieux qui ont été publiés. Je ne puis que m’y associer, tant la qualité des exposants, la bonne humeur de tous et l’organisation magistrale de l’équipe de Pascal, m’ont apportés une « bulle de bien-être ». Les splendides photos de Guy d’Artet rendent bien l’ambiance de ce dimanche, pas comme les autres. Moment toujours appréciable dans cette période où l’info « cata » prévaut. Encore merci à tous et à l’an prochain.

Luigi :

voila c’est fini chantait JL Aubert….cet événement tant attendu est passé mais très bien passé, un tout grand bravo à l’instigateur-organisateur-ordonnateur!

Je n’avais jamais vu ce genre de convention, c’était une première pour moi, la découverte d’un autre monde (comme chantait…), un monde de passionnés, d’allumés qui vivent leur passion.

Reste à penser à la prochaine! (petite pensée pour Marie, « courage! »)14523127_10209030600514958_319320683579738533_n

Yves :

Tu peux être fier mon ami.

Comme Luigi, ce monde des conventions m’est étranger mais j’avoue que j’ai lu tous les commentaires ou presque,  regardé quasi toutes les photos avec la larme fatale aux coins des yeux, super en phase avec ce monde parallèle pour moi.  Derrière le sang, les armes, les costumes… des coeurs de midiinettes et un sentiment, même sans faire partie de la famille d’en être quand même un peu en poussant ensemble des tables en montant les tonnelles… bref en partageant un tout petit peu de votre bonheur d’être là ensemble . Revenu de la planète Mars après notre furtif passage, je suis prêt à t’aider pour ta future expédition et surtout je serais pompt à te rappeler tout cela dans les moments de doute.

Ma sœur Carine :

Fréro,

Parce qu’il y a des choses dans la vie qui ne s’expliquent 14572800_10209572393820264_4521802814137191181_npas,
parce que nos caractères parfois s’affrontent,
parce qu’on veut toujours le meilleur, que tout soit parfait, pour nous comme pour les autres,
parce que lorsque l’on fait quelque chose on le fait à fond sinon on ne le fait pas,
Parce que cette convention tu la voulais depuis plus d’un an, que tu en rêvais, que tu nous gonflais même parfois 😉
Parce que tu as autour de toi de la famille et des amis qui te soutiennent dans tes projets les plus fous et qu’ils sont tous aussi sympas les uns que les autres
Parce que l’on a affronté tant de choses dans la vie qui nous ont rendus tous les jours plus forts
Parce que ce que tu as réalisé hier avec tant de force est le résultat d’un an de travail
Parce que tu l’as fait pour toi, pour eux, malheureusement là-haut, pour d’autres…
Pour tout ça frero, BRAVO!
La pression va retomber mais d’autres projets arrivent…tiens le cap14520556_10209052885232062_8404315709372857988_n

Jacques (bénévole) :

« Le Rétro Wizard Day 2016 : bilan personnel et perspectives futures »

A tout Seigneur (Saigneur ?), tout Honneur : il me faut adresser un immense « Bravo et Merci » à mon grand (?) – que dis je : très grand par le Coeur – ami, Pascal Gillon !

Car, sans lui, vous pouvez vous dire que RIEN (peau de balle, nada, nothing at all, …) n’aurait vu le jour, gentes Dames et gentils Damoiseaux !

Avec son cerveau tout d’abord (là où a germé l’Idée !) puis avec son courage, sa gentillesse naturelle mais aussi la rigueur et le sérieux indispensables si on veut faire quelque chose de bien, mon Pascal a élaboré le projet et entraîné dans le sillage de son enthousiasme quelques ami(e)s dont j’ai le bonheur de faire partie et puis voilà : le miracle s’est construit par petites touches puis accompli et ce presque naturellement : sans fausses notes et dans un climat que je qualifierais de convivial et idéal du début à la fin …

Pas de « couacs », des exposants sympathiques et satisfaits (nous a t’il semblé …), un public venu en nombre (au point de dépasser largement les espérances mais Pascal himself y reviendra …) et de magnifiques cosplayers, merveilleux de disponibilité qui ont assuré une animation, disons-le, de grande qualité !

14519822_10209030600714963_1999893357026886945_nUne des choses qui m’ont fait le plus plaisir à titre personnel fût d’ailleurs le côté rassembleur de la Fête (car ce fût bien une Fête …) : des familles avec de jeunes enfants (dont les yeux pétillaient de joie) et aussi un public de fans de Cinégenre plus « pointus » mais qui a aussi pu trouver chaussures à ses pieds (fourchus, les pieds !) via des stands très bien achalandés.
Bref, un grand bain de tolérance, de respect réciproque et, au final, un moment qui est passé beaucoup trop vite … comme il en va de même pour tous les bons moments !

Jean-Michel (exposant) :

Ca y est, rentré en France 🙂 Un grand merci à l’équipe du RWD pour l’accueil et l’organisation et tout particulièrement à Pascal Gillon et Adam Korman ! A très bientôt j’espère ! Un grand MERCI pour cette organisation au top et cette journée vraiment sympa ! Par contre, j’ai oublié de te payer un peket, on va être obligé de revenir !

Julie Hocquet 

Bravo à vous pour l’organisation, et à l’année prochaine! D’ici là il faut qu’on investisse dans un nouveau meuble de rangement pour dvd14517519_10209032585604584_609676507258892605_n

Mario (visiteur)

Un tout grand merci aux organisateurs du Retro Wizard Day, une convention des plus intéressantes du point de vue exposants, marchandises (jamais vu autant de films d’horreur différents au même endroit, même Michael Myers a fait ses emplettes, LOL), ambiance vraiment conviviale (et ici c’est pas juste un slogan), un parrain super sympa et tout à fait abordable, et une organisation exemplaire. Vivement l’année prochaine

Alexis Horrorbilly Post14484936_10209030623435531_2907251544185846381_n

Et surtout merci à vous!!!! Magnifique convention et il y en avais pour tous !!!! État fan d horreur c’est la première fois que je peut trouver autant de film en une seul fois ? merci à uncutmovies et oh my Gore ! A l année prochaine sans faute

Cédric Valentin

Un grand merci pour cette belle organisation, et pour cette initiative magnifique. Déjà au lendemain, on sent pointer la nostalgie, donc c’est une très bonne nouvelle qu’une seconde édition. (Peut-être dans un endroit plus spacieux ?) Un petit mot sur l’ambiance, incroyablement conviviale, et surtout, la bonne humeur régnante fut un régal 😉 Vivement l’année prochaine…

Alain Dumont

Un petit salon bien agréable avec de belle rencontre et des prix abordable. Vivement l’année prochaine14446125_10209025413105276_7889726901123150606_n

Coline Buzzat-Bouts Ha ben voilà, votre tête aussi porte bonheur 😉 une très bonne première, la qualité au rendez-vous, des vieux geeks par centaines et des conversations enrichissantes! À l’année prochaine

 

Benjamin Dieu 14457362_10209032571404229_3862888910737763819_n

La RWD avait beau être la 1ère édition, je m’y suis senti comme dans certaines convention qui en sont à leur 5ème édition…. Les exposants, l’organisation était au top, je m’y suis senti comme chez moi, franchement félicitations, cette 1ère édition était excellente, je serais ravi d’être des vôtre à la prochaine édition  pour des  » novice  » vous avez offert une bien belle convention a certains passionné, de plus, la version  » rétro  » offre des opportunités incommensurable

Timothy Masset 

C’était comme une grande convention digne de ce nom mais avec un petit esprit familial je trouve

Loic Bugnon (exposant)

Un grand bravo pour ce formidable week-end où la convivialité fut un immense fil rouge tout au long du dimanche !. Bravo Pascal Gillon et Jacques Coupienne ainsi qu’à toute l’equipe du salon, les bénèvoles, les exposants, les amis » ils étaient nombreux » 😉 Un très grand bravo pour cette parfaite organisation ! On se donne rendez-vous l’année prochaine pour la 2 ème édition ! Bloody kiss à vous tous ! 14479782_10209025411105226_4108221840955985102_n

Après + de 5 heures de route, de retour d’un formidable week-end au « The Retro Wizard Day » (Belgique, Liège).
Merci Pascal Gillon Jacques Coupienne et toute l’équipe ! Mille mercis de l’accueil, le salon fut une réussite en tous points ! Des achats bloody, des ventes, des rencontres touchantes et inspirantes, une très bonne ambiance.. tu peux être fier de toi Pascal ! L’année prochaine nous serons présents 😉
Merci pour le succulent repas du vendredi soir 😉 Boulettes de bœuf sauce sucrée salée.. du grand bonheur !

Patrice (Exposant)

Félicitations à toute l’équipe pour ce super évènement dans lequel nous avons retrouvé la passion qui nous animait Corinne et moi quand on avait monté le NCCS. Heureux d’avoir enfin rencontré Pascal et sa compagne et d’avoir pu longuement discuter avec Jacques et son adorable Cruella d’anthologie. Content d’avoir fait connaissance avec Adam Korman, d’avoir revu Romuald et Patrice de UncutMoviesDavid DidelotLoïc et Aurélie,Kevin (ca faisait longtemps!)….Et TRES heureux d’avoir fait une superbe rencontre, d’une adorable personne qui avait su avec ses camarades me passionner par leurs écrits quand j’étais jeune: Hélène Merrick, « la fille de Starfix ».
Et un grand merci à tous les bénévoles, qui par leur gentillesse et leur disponibilité ont aussi permis que ce RWD soit une vraie réussite!14484759_10209030623475532_5532091578297026155_n

Alan (visiteur)

Pour une première, c’était fabuleux.

Vous pouvez en être très fiers et gageons que l’événement sera pérenne.

De toute manière, comme les organisateurs (oui, vous !) ont des « cœurs gros comme ça », ça ne pouvait que bien se passer.

À titre personnel, je me suis bien amusé et suis rentré avec plein de chouettes trouvailles (mon portefeuille est sensiblement plus léger).

C’était chaleureux et à taille humaine, des caractéristiques que je suis certain que vous parviendrez à préserver.

Corinne (exposante)

Un grand merci à toute l’équipe du Retro Wizard Day ! ! Une équipe au top, un super accueil (normal, c’est la Belgique 😉 ) , un public très sympa venu en nombre et de très belles rencontres ! ! Pour une première c’était absolument génial ! ! Heureuse d’avoir pu enfin rencontrer Pascal Gillon en direct live, d’avoir revu l’ami Jacques Coupienne et d’avoir fait la connaissance de leurs adorables épouses, magnifiques Cruella et femme vampire ! ! Un vrai bonheur également d’avoir fait la connaissance d’Hélène Merrick <3 Sans oublier la rencontre avec Adam Korman et ses petites cuillères =D ! ! S’il est des week-ends qui laissent une trace et des souvenirs inoubliables, celui-ci en fait certainement partie ! Bref, un immense merci à tous et un grand bravo pour l’organisation ! ! On réserve déjà nos places pour l’année prochaine !14479533_10209052884992056_5704129083435682499_n

Colinne (visiteuse)

Nous avons passé une très agréable après-midi 🙂 encore un tout grand merci au stormtrooper qui s’est approché de mon loulou tout intimidé et qui l’a bien rassuré !

 Marie (visiteuse)

Ma bûche a quelque chose à vous dire: continuez comme ça le RWD, c’était extra! Une convention de fan comme on en fait plus, beaucoup moins mercantile que les grandes conventions, et en plus pour une bonne cause.

Sébastien (exposant)

Un grand merci de la part de Ghostbusters Belgique pour l’accueil et la sympathie des organisateurs et des visiteurs !
Nous aurions dû être plus nombreux à nous rendre au Rétro Wizard Day mais un ennui mécanique en a décidé autrement ?

Quoiqu’il en soit je souhaite longue vie à cette convention et nous avons déjà hâte de vous revoir lors de la prochaine édition !!!

Encore merci à vous tous !

14470467_10209032606045095_1818227850650120611_n
Pascal  (exposant) :

C’est un peu l’exception qui confirme la règle.
Je n’aime pas trop participer aux Salons du Livre (ou autres manifestations du même acabit), et je n’aime pas non plus poster des photos de moi sur Facebook, en dépit de mon égocentrisme démesuré. Mais je me fais une très douce violence pour ces deux photos du « Retro Wizard Day », qui fut un beau moment de partages, de rencontres, et de découvertes.
C’est bien simple : tout était parfait ! Et je félicite Pascal Gillon et son équipe pour leur travail, leur passion, et la farouche détermination nécessaire à l’éclosion d’un tel événement (j’imagine sans peine tout le labeur et l’investissement que cela représente, et je suis admiratif… Vraiment…) Le RWD fut vraiment un fabuleux moment. Je ne taris pas d’éloges pour votre travail auprès de mon entourage. Vous avez fait un boulot formidable !
Mélie et moi avons apprécié chaque instant… 😉

Christophe (exposant) :

Une excellente journée en excellente compagnie, du genre qui requinque. Et le plaisir, j’espère partagé, d’avoir pu multiplier les rencontres et enfin discuter « en vrai » avec quelques contacts qui étaient jusqu’ici uniquement virtuels. Big up à Pascal Gillon pour tout ça !14449757_10209025414865320_6770235444728687482_n

Tom (visiteur) :

Voilà, se termine la toute première édition du RETRO WIZARD DAY (sniff), et purée, quel événement ! Convivialité, sympathie, échanges entre passionnés, une journée que visiteurs et exposants ne sont pas prêts d’oublier. Un grand BRAVO à l’ami Pascal Gillon, et toutes les personnes qui se sont investies dans ce beau projet, de nous avoir offert un tel moment d’exception, de partage, et bien plus encore… Bon, ça fout quand même un peu le cafard maintenant que c’est fini… Enfin, pour me consoler, j’ai quand même les photos (hein mon Rigs…) : )
Tiens ! Un petit cliché avec mes compagnons du bis (c’est bête, y manque le Dr Pascal West dessus), notre Vidéotopsieur préféré, l’ami David, et le gardien de la crypte toxique avec Rigs. Souvenirs, souvenirs…

Audrey (visiteuse) :14432973_10209032588204649_5751584686505524047_n

Testé et approuvé ! Organisation au top et ambiance conviviale, toujours agréable de se fournir directement auprès des personnes qui contribuent à enrichir notre passion commune, retrouvailles et rencontres. Merci donc aux exposants, aux bénévoles, et à Pascal Gillon pour la création et l’orchestration de ce beau projet et de cette journée qui a rencontré un succès mérité !

Daniel (visiteur) :

Il s’en est fallu de peu qu’on se fasse dépecer à Chênée. On était simplement déchaînés! Bravo PascalJacquesAdam et les autres pour cet extraordinaire Rétro Wizard Day!

Ruben (visiteur) :

Excellente journée au Retro Wizard Day !
Très content des de mes achats, de l’ambiance, les cosplays, de l’événement mais surtout d’avoir rencontré en « live » des potes de facebook et d’avoir pu mettre enfin des visages sur des noms pour certains (Tom, Jacques, Pascal, Fabrice, Lucas etc.), d’en avoir revu d’autre (haaa Loïc ca faisait 14657288_10209572369379653_8346552791583993184_n
longtemps, ca m’a fait bien plaisir) et d’avoir pu rencontrer exposants et éditeurs (comme le duo très sympathique d’Uncut Movie : Patrice etRomuald), manquait plus que le chat qui fume par contre mais bon tout le monde ne peux pas être présent.
(et Tom Pouce au loin ^^)

Bref super journée, vivement la seconde édition 🙂
Bravo Pascal, t’a bien géré ça, du bon taf, bel organisation !

Thierry (exposant ) :

Super belle journée THE RETRO WIZARD DAY , bravo à Pascal Gillon et toute son équipe ! Une première réussie , du monde de la bonne Humeur , et le tout pour la bonne cause ! Bravo !

14484813_10209032595724837_9039332769913164759_n